Retour à l'accueil

Sexting among adolescents: A nuanced and gendered online challenge for young people

Référence

Burén, J. & Lunde, C. (2018). Sexting among adolescents: A nuanced and gendered online challenge for young people. Computers in Human Behavior85, 210–217. https://doi-org.acces.bibl.ulaval.ca/10.1016/j.chb.2018.02.003

Résumé

Internet et l’utilisation quotidienne des téléphones intelligents font désormais partie intégrante de la vie des adolescents. Les adolescents ont un accès personnel et privé à Internet à tout moment de la journée, ce qui leur permet de nombreuses nouvelles activités. L'une d'elles est le sextage, défini comme la création, le partage et la transmission d'images nues ou presque nues et sexuellement suggestives via Internet. Ainsi, centrée sur un sujet d’actualité, la présente recherche apporte une contribution unique à la littérature scientifique sur le sextage des adolescents. Cette contribution met notamment l’accent sur les différences entre les expériences de sextage des adolescents et sur la manière dont ces expériences co-varient avec un certain nombre de facteurs individuels et psychosociaux. En outre, l’étude est l’une des premières à séparer les destinataires des sextos de ceux qui les reçoivent.

 

Pour atteindre l’objectif de la recherche, une méthode par enquête utilisant des questionnaires individuels distribués dans les écoles primaires a été choisi. Au total, 1653 adolescents suédois âgés de 12 à 16 ans ont rempli un questionnaire.

 

Les résultats montrent qu’environ un adolescent sur quatre avait reçu des sextos d’autres personnes, et environ un sur dix avait envoyé des sextos à quelqu'un d’autre. Ces taux sont similaires aux estimations des taux de sextage dans les études précédentes et montrent que le sextage chez les adolescents n'est ni rare ni répandu. Cette étude a également révélé que les taux de sextage peuvent différer en fonction du sexe, de l'expéditeur et du destinataire dans un certain nombre de circonstances importantes. Premièrement, les filles étaient beaucoup plus susceptibles de recevoir des sextos d'étrangers. Bien que la présente étude ne montre pas si les sextos reçus d’étrangers étaient demandés ou souhaités, des travaux antérieurs indiquent que les adolescentes sont plus exposées que les garçons au harcèlement par sextos de personnes qu’elles ne connaissent pas. Deuxièmement, les filles étaient plus susceptibles d'être sollicitées et soumises à des pressions pour obtenir des sextos, alors que les garçons étaient plus susceptibles de demander des sextos. Troisièmement, les filles ont déclaré avoir plus d'expériences négatives en ce qui concerne l'envoi de sextos que les garçons.

 

Cette étude souligne l’importance de considérer le sextage des adolescents comme un phénomène complexe et sexué. Ainsi, dans les écoles, les stratégies d’éducation, de prévention et d’intervention sont importantes. À cet effet, l’éducation sexuelle dans les écoles devrait également inclure des informations et des discussions sur la sexualité sur Internet.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation