Biographie de la titulaire

Claire Beaumont est professeure titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université Laval et chercheuse au Centre de recherche et d’intervention sur la réussite scolaire (CRIRES). Elle est membre fondatrice de l’Observatoire canadien pour la prévention de la violence à l’école; elle a été secrétaire générale de l’Observatoire international de la violence à l’école pendant 8 ans et présidente du Comité québécois pour les jeunes en difficulté de comportement (CQJDC) pendant autant d’années. D'abord psychologue scolaire et clinicienne pendant 20 ans auprès de jeunes présentant des difficultés d’adaptation socioémotionnelles et leurs familles, elle obtient un doctorat en psychopédagogie à l’Université Laval, après avoir bénéficié de 18 mois de stage à l’étranger, soit à l’Observatoire européen de la violence en milieu scolaire (Université Bordeaux II) et au Centre for Research in Peer and Organizational Relationships (Université de Roehampton/Londres). Ses recherches portent sur la prévention de la violence à l’école (évaluation, intervention, formation), sur la création de climats scolaires positifs et bienveillants, les pratiques collaboratives, l’entraide par les pairs et les compétences socio-émotionnelles des élèves et des enseignants. Elle a créé et elle dirige le Microprogramme de deuxième cycle en prévention de la violence en milieu scolaire (Université Laval), elle a publié plus d’une centaine d’articles scientifiques et professionnels, et a donné autant de conférences et de formations au Canada ainsi qu’à l’étranger. Elle a contribué à la formation de plus d’une trentaine d’étudiants aux cycles supérieurs (direction et/ou comités de thèse ou de mémoires). Depuis 2010, elle a conseillé le ministère français de l’Éducation nationale sur diverses questions, notamment sur celle de la formation initiale et continue des enseignants en prévention de la violence ; elle est régulièrement sollicitée par les médias et les organismes gouvernementaux (ex. ministères de l’Éducation, de la Santé, de la Famille, Conseil supérieur de l’éducation et l’Institut national de santé publique du Québec / INSPQ pour son expertise). Soucieuse que ses travaux profitent à la collectivité québécoise, elle participe régulièrement à des projets communautaires ou artistiques (émissions de télévision, pièces de théâtre, musée, etc.) pour assurer le transfert des connaissances par différents moyens, afin de promouvoir de saines habitudes de vie relationnelles chez les jeunes et ainsi réduire la violence et l’intimidation.

 

Mission


La Chaire de recherche Bienêtre à l’école et prévention de la violence a pour mission de :

 

  • Stimuler la recherche et renforcer les liens entre la recherche et la pratique, afin de créer des environnements scolaires positifs et prévenir les violences en milieu scolaire;

 

  • Fournir à la communauté éducative (école-famille-communauté) des connaissances propres au contexte québécois, pour agir collectivement sur le bienêtre des jeunes;

 

  • Contribuer à la formation initiale et en cours d’emploi du personnel scolaire afin que les pratiques tiennent compte des retombées de la recherche, et former des étudiants aux cycles supérieurs, dans le but d’assurer la relève scientifique dans le domaine.

Contexte


La violence et l'intimidation continuent à préoccuper la société. Dans les familles, les parents s'inquiètent sans toujours savoir comment aider leur enfant exposé à ces violences. Certaines écoles savent mieux que d’autres comment intervenir efficacement pour prévenir et réduire ces comportements agressifs qui agissent négativement sur le développement personnel, social et scolaire des jeunes.

 

C’est dans la foulée de la nouvelle politique pour contrer la violence et l’intimidation que cette Chaire a été créée en 2012. Depuis l’adoption de cette loi, le gouvernement exige que toutes les écoles du Québec se dotent d’un plan d’action pour prévenir et réduire la violence et l’intimidation à l’école. Dans ce contexte, les écoles doivent accorder une place de choix à la prévention de la violence et de l'intimidation dans leurs projets éducatifs.

 

Des études montrent que les cibles, mais aussi les auteurs et les témoins de ces gestes, peuvent être lourdement affectés. Une estime de soi diminuée, des symptômes dépressifs, une perte de motivation, des difficultés scolaires, un risque accru de décrochage chez les élèves et l'épuisement professionnel chez les adultes, sont toutes des conséquences qui pourraient être amoindries par des interventions préventives appropriées. Créer un environnement scolaire bienveillant, au sein duquel élèves et adultes se sentent bien et soutenus, peut contribuer à diminuer les risques de violence et ainsi faire de l'école un endroit agréable à fréquenter. C'est dans cette optique et afin de soutenir les milieux scolaires québécois dans leurs efforts de créer des environnements accueillants et sécurisants que la Chaire mène ses travaux selon deux grands axes : la recherche et la formation.

Comité directeur


  • Claire Beaumont, Professeure titulaire, titulaire de la Chaire, Faculté des sciences de l'éducation, Université Laval;
  • Danielle Leclerc (présidente), Professeure titulaire, Université du Québec à Trois-Rivières;
  • Fabienne Mathieu, Conseillère en développement de la recherche, Vice-rectorat à la recherche et à la création, Université Laval;
  • Annie Pilote, Vice-doyenne à la recherche, aux études supérieures et à l’international, Faculté des sciences de l'éducation, Université Laval;
  • Josée Trudel, Professionnelle au dossier climat scolaire, violence et intimidation, ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur (MEES), Direction des services éducatifs complémentaires et de l’Intervention en milieu défavorisé.