Retour au répertoire

Reducing Violence in Non-controlling Ways: A Change Program Based on Self Determination Theory

Référence

Assor, A., Feinberg, O., Kanat-Maymon, Y., & Kaplan, H. (2018). Reducing Violence in Non-controlling Ways: A Change Program Based on Self Determination Theory. The Journal of Experimental Education86(2), 195-213.

Résumé

Cet article présente et examine la première formation axée sur la violence et la compassion et fondée sur la théorie de l'autodétermination. La formation vise à promouvoir la capacité des enseignants à faire face à la violence et à améliorer le bien-être sans pour autant adopter un style autoritaire. L'hypothèse principale testée était la suivante: la participation à la formation se traduirait par une différence positive accrue en faveur des élèves des écoles prenant part au programme de façonnement par rapport aux élèves des écoles témoins.

 

L'étude utilise un modèle quasi expérimental et des données de questionnaires recueillies à deux moments dans le temps. La formation était principalement axée sur le développement professionnel des enseignants et a été menée dans trois écoles primaires situées dans une ville de taille moyenne. Les comparaisons des effets sur une période de vingt-deux mois indiquent que la participation à la formation réduit les comportements violents des élèves et les comportements autocratiques des enseignants, tout en améliorant les attitudes bienveillantes des élèves envers autrui et les réactions des enseignants face à la violence. Ainsi, la formation a montré les effets attendus. L'effet de la formation (par rapport au groupe témoin) sur les comportements des enseignants visant le développement de l'autonomie des élèves est positif. Les analyses explorant le rôle potentiel de l'intériorisation des principes de la théorie de l’autodétermination ont montré que les enseignants caractérisés par une intériorisation de haut niveau des principes étaient nettement plus enclins à répondre activement à la violence des élèves que les enseignants présentant de faibles niveaux d'intériorisation.

 

Dans l'ensemble, les résultats de la présente étude suggèrent qu'une formation axée sur la théorie de l’autodétermination mettant l'accent sur le besoin d'autonomie des élèves et l’intervention des enseignants en situation de violence peut aider les enseignants à faire face aux comportements violents dans les écoles tout en devenant moins autoritaires. De plus, de telles contributions peuvent également accroître le sentiment de bien-être en classe chez l’enseignant et les élèves. Plus généralement, les résultats mettent en évidence le potentiel d'intégration des idées de la théorie de l’autodétermination dans les programmes de réduction de la violence à l’école et de développement professionnel des acteurs du milieu de l’éducation.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation,
Axe 4 : Les politiques publiques et les médias