Retour au répertoire

La relation entre le climat scolaire, le contexte scolaire et l'adoption des différents rôles lors d’une situation de violence scolaire

Référence

Pena Ibarra, L. P. (2015). La relation entre le climat scolaire, le contexte scolaire et l'adoption des différents rôles lors d’une situation de violence scolaire (mémoire de maitrise, Université de Montréal, Canada). http://hdl.handle.net/1866/14004

Résumé

Ce mémoire de maitrise présente plusieurs aspects reliés au domaine de la violence en contexte scolaire tout en mettant l’accent particulièrement sur l’importance du climat scolaire et sur la nécessité de s’intéresser aux rôles que les élèves adoptent dans ce contexte. Les recherches menées dans le domaine de la violence scolaire au cours des dernières décennies et s’intéressant aux rôles empruntés par les élèves se sont concentrées surtout sur les rôles d’agresseur et de victime. Peu d’études se sont intéressées précisément au rôle de témoin. Pourtant, d’après les recherches, les élèves témoins de violence scolaire sont beaucoup plus nombreux que les agresseurs ou les victimes. L’objectif premier de cette recherche consiste à examiner les liens entre le climat scolaire, le contexte scolaire et les rôles des élèves en situation de violence à l’école.

 

La présente étude utilise des données provenant d’une recherche de plus grande envergure menée en 2010 dans quatre écoles d’une commission scolaire de Montréal. L’instrument de mesure sur la violence scolaire élaboré par le Groupe de recherche sur l’environnement scolaire (GRES) a permis de recueillir les informations auprès des élèves. À partir de l’échantillon initial, l’auteur de ce mémoire a retenu pour sa recherche deux écoles secondaires comprenant 1551 élèves de classes ordinaires.

 

Les analyses statistiques de variance et de covariance effectuées ont permis de constater que le sentiment de sécurité et le sentiment d’appartenance expliquent mieux la perception des élèves sur le climat scolaire de leur école que les autres facteurs étudiés. Aussi, des différences ont été remarquées selon l’école fréquentée et selon le niveau scolaire des élèves ce qui contribue à montrer que la violence scolaire varie selon les contextes. Il est à noter que d’après cette étude, les élèves de troisième secondaire se trouveraient à un moment décisif de leur cheminement, c’est-à-dire qu’ils auraient une perception moins positive au sujet de la violence scolaire que les élèves des autres niveaux.

 

Cette étude a porté une attention particulière aux liens qui existent entre les différents aspects du climat scolaire et le rôle de témoin. Tous les aspects mesurés du climat scolaire étaient reliés au fait d’être témoin pendant des situations de violence à l’école. Ainsi, ces résultats contribuent à démontrer que la perception du climat scolaire est influencée par le fait d’être témoin de violence à l’école.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation