Retour à l'accueil

Analyse de la couverture médiatique de l’intimidation dans la presse écrite québécoise

Référence

Institut National de Santé Publique du Québec (INSPQ) (2019). Analyse de la couverture médiatique de l’intimidation dans la presse écrite québécoise. Québec, Québec : Gouvernement du Québec.

Résumé

La manière dont les médias traitent de l’intimidation, qu’il s’agisse d’un cas précis ou de la problématique en général, et l’utilisation qui est faite de ce terme peuvent avoir un effet sur la perception de cette problématique au sein de la population. À titre d’exemple, une attention accrue des médias peut inciter à croire que l’intimidation en ligne est un phénomène en croissance alors que les études scientifiques suggèrent que cette problématique est surestimée. Puisque des situations d’intimidation sont régulièrement abordées dans les médias d’ici et d’ailleurs et qu’une attention particulière est portée au cas des personnes victimes d’intimidation qui décèdent par suicide, certains auteurs se sont intéressés de plus près à la couverture médiatique de l’intimidation et des lignes directrices ont été énoncées.

 

Afin de mieux cibler les messages à transmettre aux différents acteurs qui interviennent dans l’espace médiatique, il est apparu important d’avoir une vue d’ensemble de la manière dont l’intimidation est abordée dans les médias québécois. Une analyse de contenu de la presse écrite a donc été réalisée à la lumière de lignes directrices en matière d’intimidation et de suicide dans le but de dresser un portrait de la couverture médiatique de l’intimidation et de la cyberintimidation et d’orienter le développement d’une trousse média sur l’intimidation. La présente synthèse vise à faire état des principaux constats qui ont servi de point de départ pour la rédaction de la section Traiter de l’intimidation dans les médias de la Trousse média sur l’intimidation.

 

L’analyse de contenu portant sur l’adéquation entre la couverture médiatique de l’intimidation dans la presse écrite québécoise et les lignes directrices publiées en matière d’intimidation a permis de faire ressortir que plusieurs éléments de la couverture médiatique sont adéquats. Certains éléments devraient cependant être abordés différemment ou requièrent un accès rapide à l’information pour pouvoir être pris en compte. Bref, à l’instar d’autres types de violence, la manière dont l’intimidation est traitée dans la presse écrite peut contribuer à faire prendre conscience du fait qu’il ne s’agit pas d’un passage obligé et que différentes actions peuvent être menées pour la prévenir ou en contrer les effets. Souligner les initiatives de prévention réussies et mettre l’accent sur les actions, réactions et interventions positives des témoins, des écoles ou de la communauté sont des exemples de messages à véhiculer dans la presse écrite à cet égard. L’identification des ressources d’aide disponibles pour les auteurs, les victimes et leurs proches (ex. : lignes d’aide) peut également faire en sorte qu’il y ait de moins en moins d’intimidation et que les personnes impliquées puissent obtenir l’aide dont elles ont besoin.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation