Retour à l'accueil

Missing Structure: A critical Content Analysis of the Olweus Bullying Prevention Program

Référence

Temko, E. (2019). Missing Structure: A Critical Content Analysis of the Olweus Bullying Prevention Program. Children & Society, 33(1), 1–12. https://doi-org.acces.bibl.ulaval.ca/10.1111/chso.12280

 

Résumé

La médiatisation d’évènements spectaculaires (fusillades dans les écoles et suicides résultant de l’intimidation) a contribué à une prise de conscience de l’importance de s’attaquer à la violence en milieu scolaire. La prévention de la violence en milieu scolaire demande une meilleure connaissance de son étiologie. La majorité des études emploie l’auteur de violence comme élément central, ciblant ainsi ses propres caractéristiques et son environnement scolaire et familial. Malgré une nette augmentation des études sur les victimes au cours des dernières années, celles-ci demeurent peu nombreuses comparativement aux études sur les agresseurs. De plus, les études sur les victimes sont abordées principalement sous l’angle des caractéristiques individuelles. À l’instar d’autres auteurs, la présente étude soutient que le risque de victimisation dans les écoles dépend non seulement de la vulnérabilité et de l’attrait de la victime, mais aussi de tierces parties susceptibles d’influencer le déroulement d’une altercation ou d’exercer un contrôle sur l’auteur d’actes violents. L’étude adopte alors la perspective écologique, permettant de concevoir la violence en milieu scolaire comme le résultat d’une dynamique entre des facteurs individuels, contextuels et environnementaux. Ainsi, cette étude présente une analyse critique du contenu du programme de prévention de l’intimidation d’Olweus (OBPP).

 

Le chercheur a procédé à l’analyse du matériel pédagogique du programme de prévention de l’intimidation : un guide destiné à l’ensemble de l’équipe-école, un guide de l’enseignant et un questionnaire pour les élèves. L’analyse critique du contenu révèle que le programme de prévention de l’intimidation d’Olweus ne prend pas en compte l’influence des facteurs contextuels et environnementaux. Le programme qualifie les élèves d’intimidateurs et de victimes, attribue les traits de caractère particuliers de ces groupes, met de côté les problèmes de partialité et reproduit parfois les normes qui favorisent l’intimidation. De plus, le programme met l'accent sur les manifestations en temps réel d'incidents d'intimidation, essayant de mettre fin à l'intimidation par le biais d'une surveillance universelle des élèves et du respect par ceux-ci des règles visant à prévenir et contrer l’intimidation. Pour conclure, pour être efficaces, les programmes de prévention de l’intimidation devraient prendre en compte les facteurs contextuels et donc adopter une perspective écologique.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation,
Axe 3 : La famille et la collectivité,
Axe 4 : Les politiques publiques et les médias