Retour au répertoire

Parenting behavior and the risk of becoming a victim and a bully/victim: a meta-analysis study

Référence

Lereya, S., Samara, M., Wolke, D. (2013Parenting behavior and the risk of becoming a victim and a bully/victim: a meta-analysis study. Child Abuse & Neglect, April 25. doi.org/10.1016/j.chiabu.2013.03.001.

Résumé

Les enfants qui ont des parents qui manifestent envers eux des comportements négatifs comme la négligence, la maltraitance, l’abus, mais aussi ceux qui ont des parents surprotecteurs ou encore omniprésents (parents hélicoptères) sont plus à de risque d’être impliqués dans des situations d’intimidation. Au contraire, les enfants issus de famille où les parents sont autoritaires, font respecter les règles et la routine sans violence, sont chaleureux et affectueux sont moins susceptibles d’être victimisés.

 

Les chercheurs sont arrivés à cette conclusion après avoir fait un examen systématique de la littérature portant sur la relation entre les styles parentaux, les relations parents-enfants et la victimisation. Une méta-analyse de 70 études regroupant plus de 200 000 enfants âgés entre 4 et 25 ans et menées entre 1970 et 2012 a permis de montrer 1) une implication accrue dans des situations d’intimidation pour les enfants exposés aux styles parentaux négatifs et 2) que les victimes d’intimidation sont plus à risque de développer des problèmes de santé physique et mentale comme l’anxiété, la dépression, des symptômes psychiatriques, des actes autodestructeurs, des idées suicidaires et même le passage à l’acte.

 

Les chercheurs soulignent l’importance d’inclure les familles dans les programmes de prévention et d’intervention contre l’intimidation et la violence à l’école. Ils insistent finalement pour que ces programmes soient offerts aux parents avant même que leurs enfants débutent la scolarisation.

Axe
Axe 3 : La famille et la collectivité