Retour au répertoire

Rationale and Recommended Practices for Using Homegrown Video to Support School-wide Positive Behavioral Interventions and Supports

Référence

Kennedy, M.J. & Swain-Bradway, J. (2012). Rationale and Recommended Practices for Using Homegrown Video to Support School-wide Positive Behavioral Interventions and Supports.Beyond Behavior, 21 (2), 20-28. 

 

 

Résumé

Un manque d’habiletés sociales peut avoir de sévères conséquences sur la réussite scolaire des élèves. Scott et Barrett (2004) ont découvert que chaque référence disciplinaire coûte aux élèves une moyenne de 20 minutes de perte de temps d’enseignement. Pour les élèves qui sont référés de manière répétée à la direction, la perte cumulative de temps d’enseignement peut être dévastatrice pour leur réussite scolaire. Par conséquent, le lien entre l’exclusion de la classe et l’absence de réussite scolaire est simple et bien compris par les enseignants : les élèves qui passent plus de temps dans le bureau de la direction, ou en dehors de l’école à cause de références disciplinaires ont moins de chances d’être engagés envers l’école. Pour maximiser le temps d’apprentissage, le personnel scolaire devrait encourager des comportements scolaires positifs d’une façon socialement acceptable et pertinente pour tous les élèves, tout en étant assez clair et consistant pour rejoindre les élèves ayant des problèmes plus graves de comportement.

 

La recherche de Kennedy et Swain-Bradway porte sur une méthode d’implantation d’un programme appelé Interventions et Soutien au Comportement Positif de l’ensemble de l’École (« School-Wide Positive Behavior Interventions and supports » (SWPBIS). Ce programme a été développé aux États-Unis dans les années 1980 au moment où on a identifié le besoin d’améliorer la sélection, l’implantation et la documentation d’interventions comportementales efficaces pour les élèves ayant des problèmes de comportement. En réponse à ce besoin, des chercheurs de l’Université d’Oregon, (Sugai, Horner & Lewis, 2009) ont instauré des séries de démonstrations appliquées, de recherches et de projets d’évaluation. Ces efforts ont indiqué qu’une attention plus grande devait être portée à la prévention, aux pratiques éprouvées scientifiquement, à la prise de décisions basées sur des données, à des systèmes englobant l’ensemble de l’école, à l’enseignement explicite sur les habiletés sociales, à l’implantation reposant sur des équipes, au développement professionnel et aux effets sur l’élève.

 

Le succès de l’implantation du SWPBIS se mesure, en partie, par la façon dont le personnel a réussi à enseigner ces attentes. Le personnel scolaire bénéficie d’une panoplie de méthodes, généralisées par le NationalTechnical Assistance (TA) Center on PBIS, pour enseigner les attentes, et le renforcement et les systèmes de conséquences aux élèves et au personnel. Ces méthodes incluent des plans de cours, des affiches, des assemblées scolaires et des concours. L’utilisation de vidéos SWPBIS créés par le personnel scolaire ou produits localement constitue une approche relativement nouvelle.

 

La vidéo est un outil qui peut être utilisé de différentes façons pour soutenir l’implantation et le maintien de pratiques universelles. Les vidéos peuvent présenter et illustrer des pratiques pour le corps enseignant, peuvent enseigner et rappeler aux élèves les attentes comportementales et souligner les réussites. Un bon nombre d’écoles ont créé des vidéos locales pour soutenir les initiatives SWPBIS.

http://pbis.org/swpbs_videos/school_examples.aspx.

 

Les deux auteurs de cet article ont fait l’inventaire des façons dont les écoles utilisent les vidéos pour favoriser le SWPBIS. Une analyse attentive des vidéos soumises a permis de découvrir des thèmes et des caractéristiques communs à la base de vidéos réussies. L’objectif de cet article est de faire connaître ces thèmes et de fournir les liens vers des vidéos qui illustrent leurs découvertes.

Axe
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation