Retour au répertoire

De l’école au cyberespace, le phénomène de l’intimidation en ligne chez les jeunes : état de la recherche et de l’intervention

Référence

Chehab, Y., Levasseur, C. et Bowen F. (2016). De l’école au cyberespace, le phénomène de l’intimidation en ligne chez les jeunes : état de la recherche et de l’intervention. Revue des sciences de l’éducation de McGill, 51(1), 495-516.

RÉSUMÉ

Cet article dresse un portrait complet du phénomène de la cyberintimidation par une recension exhaustive des écrits sur le sujet. En premier lieu, une revue des définitions et des formes possibles de cyberintimidation est donnée suggérant une typologie de sept formes différentes d’agression associées à la cyberintimidation. Par la suite, sa comparaison avec les formes traditionnelles d’intimidation est faite mentionnant entre autres que la désinhibition de cette forme de violence permet aux agresseurs de s’adonner à des comportements qu’ils n’adopteraient pas ordinairement. Les auteurs affirment aussi que les élèves intimidateurs ou victimisés à l’école sont plus à risque de voir ces tendances comportementales se reproduire dans le cyberespace. Une description détaillée des différents acteurs impliqués dans une situation de cyberagression est offerte en comparant avec les rôles lors de l’intimidation dite traditionnelle. Entre autres, il est mentionné que les auteurs d’agression en ligne ont généralement le même profil que ceux qui le font dans la vie « réelle », possédant donc une image de soi disproportionnée avec un très grand désir d’obtenir de l’attention et de se sentir plus fort. Quant aux élèves victimisés en ligne, les auteurs rapportent que ces derniers sont peu nombreux à changer leurs habitudes de navigation, demeurant ainsi sur les réseaux sociaux probablement pour combler une certaine solitude. Ensuite, les implications légales de la cyberintimidation, notamment pour les écoles, sont abordées en mentionnant l’importance de la mise en place d’une politique d’utilisation acceptable du matériel de communication électronique à l’école (PUA). Outre la mise en place d’une telle politique, l’école doit évidemment recevoir et traiter les plaintes et les demandes d’aide de manière rapide et sérieuse. Finalement le rôle des divers systèmes entourant l’élève et pouvant œuvrer à la prévention de la cyberintimidation, dans une vision écosystémique de la problématique, est décrit (écoles, élèves, parents, communauté).

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation