Retour au répertoire

« You can try, but you won’t stop it. It’ll always be there » : Youth perspectives on violence and prevention in schools / « Tu peux essayer, mais tu ne l’arrêteras pas. Ce sera toujours là » : Perspectives des jeunes sur la violence et sa prévention dans les écoles

Référence

Sundaram, V. (2016). « You can try, but you won’t stop it. It’ll always be there » : Youth perspectives on violence and prevention in schools. Journal of Interpersonal Violence, 31(4), 652-676.

RÉSUMÉ

La violence entre les jeunes d’âge scolaire est un enjeu important et les besoins d’intervention adressés spécifiquement aux jeunes élèves semblent cruciaux. Qui plus est, plusieurs recherches mentionnent l’importance de considérer, dans l’élaboration des interventions préventives, le genre des élèves comme facteur influençant leurs liens avec les différentes formes de violence. À l’aide d’un devis qualitatif, la présente recherche rapporte la perception des jeunes quant à la violence, incluant sa prévention, et leur opinion sur ce que les écoles devraient faire pour la prévenir. Soixante-dix élèves de 14 à 16 ans provenant de 6 écoles secondaires du nord de l’Angleterre représentant un échantillon hétérogène (genre, ethnie, religion) ont été interrogés par l’entremise de focus groups de 5 à 7 élèves. En général, les propos des élèves suggèrent que la violence entre pairs est essentiellement ancrée dans la nature humaine, surtout chez les garçons, et qu’on ne peut la prévenir. En ce sens, les écoles étaient perçues comme impuissantes face à cette violence ou ont été contraintes à augmenter la sévérité des conséquences liées aux gestes violents afin d’affirmer plus sérieusement leur position contre ce phénomène. De plus, les résultats rapportent que les croyances liées à la masculinité, les justifications perçues et les raisons données pour utiliser la violence ainsi que l’attitude envers les victimes sont grandement teintées par les attentes distinctes entre les garçons et les filles. Ainsi, de prendre en considération leur genre serait un élément important pour l’élaboration des interventions préventives face à la violence.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène