Retour au répertoire

Bullying : what we know after 40 years of research/L’intimidation : ce que nous en savons après 40 ans de recherche

Référence

Consulter la version complète de l'article (en anglais uniquement) à :

 

 

Special issue : School Bullying and Victimization (2015).  American Psychologist, 70(4).

Résumé

Un numéro spécial de l’American Psychologist (2015) présente un examen complet de plus de 40 années de recherche sur l'intimidation chez les jeunes d'âge scolaire. Ce numéro documente l’état de connaissance actuel sur ce phénomène complexe et propose des orientations pour la recherche future. L’édition se compose essentiellement de cinq articles sur divers domaines de recherche en lien avec l’intimidation, y compris les effets à long terme de l'intimidation à l'âge adulte, les raisons probables qui amènent les enfants à intimider d’autres, les effets des lois anti-intimidation et les moyens de transposer la recherche en pratique pour intervenir en contexte d’intimidation.

 

Le premier article écrit par Patricia McDougall et Tracy Vaillancourt souligne l’impact négatif que peut avoir l’intimidation chez les victimes. Pour certaines, les effets se feront sentir jusqu’à l’âge adulte. Ces conséquences touchent principalement le fonctionnement scolaire, la santé physique et mentale, les relations sociales et la perception de soi. Dans le deuxième article, Philip Rodkin et Dorothy Espelage décrivent l'intimidation dans une perspective relationnelle. Selon les auteurs, cette problématique est susceptible de se produire entre les garçons et les filles aussi bien qu’à l’intérieur des groupes du même sexe et elle se distingue des autres formes d'agression par le déséquilibre de pouvoir entre les personnes concernées.

 

Au troisième article, Catherine Bradshaw fait une synthèse d’une série d’études et méta-analyses portant sur les programmes qui se sont avérés efficaces pour prévenir l’intimidation en contexte scolaire. Cet article examine également certaines questions méthodologiques et identifie plusieurs aspects nécessitant des recherches supplémentaires afin d'accroître l'efficacité des efforts de prévention de l'intimidation à l’école. Dans le quatrième article, Dewey Cornell fournit un examen du cadre juridique qui sous-tend de nombreuses lois anti-intimidation et fait des recommandations sur les meilleures pratiques en matière de législation et de politiques scolaires pour lutter efficacement contre le problème de l'intimidation. Pour terminer cette édition spéciale, Susan Swearer et Shelley Hymel, suggèrent un modèle écologique, qui reconnaît la nature complexe et dynamique de l’intimidation (les facteurs de risque, les conséquences, les acteurs impliqués, etc.), pour vérifier le risque de victimisation en milieu scolaire.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène