Retour au répertoire

Cyberbullying among University Students: Gendered Experiences, Impacts, and Perspectivehàs/ La cyberintimidation chez les étudiants universitaires : expériences sexospécifiques, impacts et perspectives

Référence

Faucher, C., Jackson, M., & Cassidy, W. (2014). Cyberbullying among University Students: Gendered Experiences, Impacts, and Perspectives. Education Research International. Disponible à : http://www.hindawi.com/journals/edri/2014/698545/.

Résumé

Les technologies de l'information et de la communication (TIC) font de plus en plus partie de la vie quotidienne à l'université. Si bien ces dernières ouvrent la voie à des nouvelles possibilités d’apprentissage et d’enseignement, elles servent aussi à des fins moins nobles et constituent un souci majeur pour les femmes à l’université, car ces dernières seraient plus susceptibles que leurs collègues masculins d’être victimes d’intimidation sur internet. Cet article présente les résultats d'une enquête réalisée auprès de 1925 étudiants de quatre universités canadiennes.

 

Les résultats sont ventilés par genre afin de déterminer s’il existe des similitudes et/ou différences entre les hommes et les femmes quant à l’utilisation des TIC et aux expériences de cyberintimidation.

L’analyse des résultats démontre l'omniprésence des TIC dans la vie des étudiants universitaires. Plus de 20 % des étudiants répondants à ce sondage ont été victimes de cyberintimidation au cours des 12 derniers mois.  Parmi les victimes, ce sont davantage les femmes qui ont révélé que le harcèlement en ligne a nui à leur santé mentale et émotionnelle, à leurs relations avec autrui, à leur sentiment de sécurité et à leurs capacités à étudier. Enfin, selon Faucher et al., cette recherche représente une étape fondamentale pour aider les administrateurs universitaires à mieux comprendre la nature, l’étendue et l’impact de la cyberintimidation afin d’aborder au mieux cette problématique en contexte d’enseignement supérieur.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène