Retour au répertoire

The impact of teachers’ aggressive management techniques on students’ attitudes to schoolwork. / L’impact d’une gestion de classe aggressive des enseignants sur l’attitude des élèves face à leurs travaux scolaires.

Référence

Romi, S., Lewis, R., Roache, J. et Riley, P. (2011). The impact of teachers’ aggressive management techniques on students’ attitudes to schoolwork. The Journal of Educational Research, 104, 231-240.

RÉSUMÉ

Une gestion de classe agressive de la part des enseignants aurait un impact considérable sur les élèves selon de récentes études (e.g., McPherson, Kearny et Plax, 2006). La présente recherche considère la façon dont les élèves réagissent face à des enseignants qui les embarrassent en criant après eux, ou en utilisant le sarcasme pour gérer les mauvais comportements. Pour ce faire, les chercheurs comparent la réaction de 5 521 élèves de l’Australie, de la Chine et d’Israël. Les réactions des élèves peuvent être de trois ordres : 1) être distrait de ses travaux scolaires par le comportement de l’enseignant, 2) avoir des sentiments négatifs face à l’adulte et 3) penser que le comportement de l’enseignant est injustifié. Les deux premières réactions (distraction et sentiment négatif envers l’enseignant) sont davantage liées aux agressions des enseignants que ne l’est la croyance des élèves à propos du caractère justifiable des réactions négatives des enseignants. Au niveau de la comparaison entre les pays, le fait d’embarrasser les élèves devant les autres est plus problématique que le fait de crier après eux ou d’utiliser le sarcasme, et ce, chez les israéliens seulement. Les australiens et les chinois ne démontrent pas de différence quant à l’impact des différentes formes d’agression de la part de leurs enseignants. De plus, le fait d’embarrasser délibérément un élève devant les autres est un comportement inacceptable dans tous les pays, même s’il est parfois jugé nécessaire. Finalement, les comportements agressifs des enseignants affectent la concentration des élèves sur leurs travaux ainsi que leurs sentiments (négatifs) face aux enseignants.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène