Retour au répertoire

School teachers bullied by their students: teachers’ attributions and how they share their experiences / Les enseignants victimes d'intimidation par leurs élèves : les attributions des enseignants et la façon dont ils partagent leurs expériences.

Référence

Consulter la version complète de l'article (en anglais uniquement) à :

 

Kauppi, T. & Porhola, M. (2013). School teachers bullied by their students: teachers’ attributions and how they share their experiences. Teaching and Teacher Education: An International Journal of Research and Studies, 28 (7),1059-1068.  http://dx.doi.org/10.1016/j.tate.2012.05.009.

Résumé

Des recherches rapportent que plusieurs enseignants à travers le monde sont victimes d’agression de la part de leurs élèves. Cette violence se manifeste de diverses façons, verbales et non verbales, directes ou indirectes et, selon les auteurs, de façon similaire d’un pays à l’autre. Les manifestations de violence par les élèves envers les enseignants, qu’elles soient rapportées par les enseignants eux-mêmes ou par les élèves, se recoupent. Toutefois, une compréhension plus approfondie des expériences d’agression vécues par les enseignants, de leurs interprétations de ses causes et de la façon dont ils font face à ces expériences fait défaut.

 

Les auteurs ont voulu combler ce manque d’information en utilisant un sondage par Internet pour connaître à quoi les enseignants (n = 215) d’écoles élémentaires et secondaires finlandaises attribuent leur victimisation, quels sont les gens avec qui ils partagent leurs expériences et quels liens relient ces données. Selon les résultats obtenus, trois types de victimisation ont été identifiés par les enseignants : 1) les enseignants attribuent la violence dont ils sont victimes aux caractéristiques démographiques de leurs élèves 2) et aussi de leurs collègues de travail telles que le genre, l’âge, l’orientation sexuelle, leur rôle professionnel et 3) aux caractéristiques de l’école. Pour leur part, les élèves attribuent leurs comportements violents envers leurs enseignants aux agissements de ces derniers, tels que leur iniquité envers eux ou différents conflits avec eux.

 

Les auteurs concluent de manière générale que le support social des enseignants joue un rôle central dans la capacité à faire face à ces situations de violence et dans la prévention de ses effets sur leur santé. La sélection des personnes avec qui ils partagent ces expériences négatives est déterminée par la nature de ce à quoi ils les attribuent. Ceux qui attribuaient cette violence aux caractéristiques des élèves ou de l’établissement sont davantage portés à en parler à des collègues ou à la direction de l’école tandis que ceux qui attribuent la violence à leurs propres caractéristiques ou agissements se confient davantage à des personnes qui n’ont pas de lien avec l’école.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène