Retour à l'accueil

Bullying and fear of victimization: Do supportive adults in school make a difference in adolescents’ perceptions of safety?

Référence

Baek, H., Andreescu, V., & Rolfe, S. M. (2019). Bullying and fear of victimization: Do supportive adults in school make a difference in adolescents’ perceptions of safety? Journal of School Violence, 18(1), 92–106. https://doi-org.acces.bibl.ulaval.ca/10.1080/15388220.2017.1387133

Résumé

La peur de la victimisation et les angoisses associées à celle-ci ont des effets néfastes sur la qualité de vie, le bien-être général et la santé mentale. De plus, ces peurs peuvent affecter négativement la confiance interpersonnelle, les interactions humaines et peuvent réduire la capacité de la communauté à exercer un contrôle social, contribuant indirectement à une augmentation de la criminalité. La présente étude a pour objectif de contribuer à la littérature sur la peur du crime en abordant un angle peu investigué : la peur de la victimisation chez les adolescents. Ainsi, les principaux objectifs de cette étude sont d’évaluer l’ampleur de la peur de la victimisation et le degré perçu par les élèves de soutien émotionnel de la part du personnel scolaire. De plus, les chercheurs souhaitent déterminer si le soutien émotionnel de la part du personnel scolaire atténue l’effet de la victimisation sur le sentiment d’insécurité chez les élèves.

 

L’échantillon utilisé comporte 5 465 élèves âgés entre 12 et 18 ans ayant participé au National Crime Victimization Survey (NCVS) de 2013. Ce questionnaire est administré tous les deux ans et apporte de nombreuses informations par rapport aux crimes et à la victimisation dans les écoles des États-Unis. Les résultats montrent qu’un adolescent sur 5 exprime une certaine peur d’être victime d’intimidation. À cet effet, bien qu'environ 9 élèves sur 10 de l'échantillon aient reconnu l'accès à un adulte empathique à l'école, environ 1 élève sur 5 a été victime, en 2013, d’une forme d'intimidation. Or, malgré le fait que le soutien des adultes ne semble pas avoir un effet significatif sur l’ampleur de l’intimidation, des corrélations indiquent qu’un climat scolaire positif a un effet favorable sur le sentiment de sécurité des élèves, réduisant de cette façon leur niveau de peur.

 

Ainsi, même si le fait d'avoir accès, à l'école, à des adultes empathiques ne dissuade pas nécessairement l'intimidation, cela peut atténuer son impact psychologique négatif sur les victimes. Par conséquent, dans toutes les écoles, des efforts devraient être faits pour que le personnel de l’école et les enseignants en particulier soient formés à reconnaître les signes de détresse des élèves et à offrir un soutien en cas de besoin. Comme l’a démontré la recherche en éducation, il convient de maintenir de bonnes relations dignes de confiance entre les enseignants et les élèves, non seulement parce qu’elles contribuent à augmenter les résultats scolaires des élèves, mais aussi parce qu’elles sont essentielles à leur développement social et émotionnel.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation,
Axe 4 : Les politiques publiques et les médias