Retour à l'accueil

Teacher Victimization in Authoritative School Environments

Référence

Kapa, R. R., Luke, J., Moulthrop, D., & Gimbert, B. (2018). Teacher victimization in authoritative school environments. Journal of school health88(4), 272-280.

Résumé

Les écoles sont vraisemblablement des endroits sécuritaires. Cependant, l’intimidation, la violence physique et verbale ainsi que les menaces font partie du quotidien de celles-ci. La victimisation dans les écoles ne se limite pas aux élèves. Les enseignants font aussi face à des menaces et des attaques de la part de leurs élèves. Un environnement scolaire autoritaire, qui se caractérise à la fois par un encadrement ferme, un climat relationnel positif et du soutien aux élèves selon la conception de Grégory et Cornell (2009) a été associé à un taux inférieur d’agressions envers les enseignants. L’objectif de cette étude est d’explorer la relation plus précise entre des environnements scolaires faisant preuve d’autorité (encadrement, liens positifs et soutien) et les mauvais traitements envers les enseignants.

 

Les chercheurs ont analysé les données recueillies auprès de 37 497 enseignants d’écoles publiques secondaires et primaires lors du Schools andStaffing Survey de 2011-2012 concernant les règles et les problèmes auxquels fait face la communauté scolaire. Des statistiques descriptives ont été rassemblées et une méthode de régression hiérarchique fut employée pour évaluer l’effet d’un environnement scolaire structuré et de la présence de soutien sur la victimisation chez les enseignants.

 

Selon les résultats de cette recherche, il semble qu’un environnement scolaire caractérisé par des règles claires et appliquées, un encadrement ferme, chaleureux et soutenant aide à réduire le taux d’agressions envers les enseignants. Parmi tout le personnel enseignant, ce sont les enseignantes de race blanche qui sont les plus prédisposées à être victimes de d’agressions de la part des élèves. La mise en application de règlements claires et de leur application régulière par les enseignants et la direction d’école sont nécessaires pour réduire les épisodes de victimisation des enseignants.

 

Bref, le personnel scolaire doit être conscientisé à l’importance d’établir des règles claires et de les faire respecter dans l’ensemble de l’école pour avoir des effets positifs. Comme un système d’encadrement ferme, offrant un soutien régulier réduit les cas de violence, l’absentéisme et le manque de motivation des élèves (apathie), les conclusions de cette étude ont des implications importantes pour la qualité des environnements scolaires et la santé de leurs enseignants.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation