Retour à l'accueil

Compétences psychosociales et bien-être scolaire chez l’enfant : une validation française pilote

Référence

Encinar, P., Tessier, D. et Shankland, R. (2017). Compétences psychosociales et bien-être scolaire chez l’enfant : une validation française pilote. Enfance, 2017(1), 37-60. doi:10.4074/S0013754517001045

Résumé

Les recherches conduites au cours des deux dernières décennies ont indiqué des liens étroits entre le développement des compétences psychosociales (aussi appelées compétences socioémotionnelles), la santé mentale et la réussite scolaire. Cependant, il n’existe aucun instrument de mesure efficace et fiable permettant de mesurer ces compétences. Le présent article présente le processus de validation en langue française de deux outils de mesure sélectionnés par les auteurs. Il s’agit de l’Assessment of Children’s Emotion Skills (ACES) de Schultz, Izard et Bear (2004), et de la dimension « gestion des émotions » du Life Skills Transfer Survey (LSTS) de Weiss, Bolter et Kipp (2014). L’ACES mesure la connaissance des émotions définie comme étant la capacité à percevoir et à étiqueter les émotions. Quant au LSTS, il mesure le degré de maitrise des compétences psychosociales en contexte scolaire et permet aux chercheurs d’obtenir un outil de mesure plus complet des compétences émotionnelles.

 

De plus, l’Échelle de satisfaction scolaire (Fenouillet, Heutte, Martin-Krumm, &Boniwell, 2015) et l’Inventaire de régulation émotionnelle (ERC; Nader-Grosbois & Mazzone, 2015) ont également été utilisés dans cette étude pour établir différentes corrélations. Les outils, une fois validés, permettront de mesurer l’efficacité des interventions en milieu scolaire et de mieux comprendre les liens entre les compétences psychosociales de l’enfant et son sentiment de bien-être.

 

La consistance interne, la fiabilité temporelle, la validité de construit, la validité convergente et divergente, ainsi que la validité prédictive ont été testées. L’échantillon est constitué de 9 enseignants et 150 élèves de CM1 et CM2 provenant de cinq écoles d’une ville du sud-est de la France ayant participé aux deux temps de la mesure. Les résultats indiquent un indice de fiabilité modérée pour l’ACES et, en général, des qualités psychométriques acceptables. Cette étude permet de constater les liens qui existent entre le développement des compétences émotionnelles des enfants, l’amélioration du bien-être et la réussite scolaire. D’autres recherches s’avèrent nécessaires pour poursuivre l’élaboration d’une échelle plus robuste et pour cibler les variables les plus prédictives du bien-être.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène