Retour au répertoire

Conceptual foundations and ecological influences of school violence, bullying and safety

Référence

Benbenishty, R. & Astor, R.A. (2019) Conceptual foundations and ecological influences of school violence, bullying and safety. Dans Mayer, M. J., & Jimerson, S. R. School Safety and Violence Prevention: Science, Practice, Policy (p.19-44). American Psychological Association.

 

Résumé

Alors que la violence à l'école fait l'objet d'une attention croissante, le transfert des connaissances scientifiques est essentiel. De manière générale, ce livre sur le bienêtre en milieu scolaire et la prévention de la violence présente une approche fondée sur les données issues de la recherche. Le chapitre de Benbenishty et Astor (2019) se concentre sur trois concepts interdépendants qui ont fait l’objet d’une étude approfondie: l’intimidation, la violence et la sécurité dans les écoles. Un constat émerge : les chercheurs et les professionnels du milieu scolaire utilisent souvent ces termes de manière interchangeable, même s'ils sont différents sur le plan conceptuel. Sans surprise, il y a beaucoup de confusion sur le plan de la conceptualisation, de la définition et de l’utilisation pratique de ces termes. Ainsi, ce chapitre vise à clarifier les ambiguïtés existantes et à combler les écarts entre la littérature et la pratique.

 

Les auteurs présentent un modèle intégratif qui vise à rassembler un grand nombre de courants empiriques et théoriques actuels dans la littérature. Selon ceux-ci, il est urgent de clarifier les concepts, d'identifier les lacunes dans les connaissances et de développer des modèles intégratifs qui englobent les théories et les études existantes, de sorte qu'une théorie unifiée devienne le fondement de la recherche et de la pratique. Ils montrent aussi un aperçu des théories existantes, ce qui jette les bases de la discussion sur les incohérences et les conflits entre les définitions de l'intimidation, de la violence et de la sécurité à l'école. Ils plaident alors pour des solutions conceptuelles à ces ambiguïtés de définition, dans le but de créer un cadre commun pour l’utilisation de ces termes. Pour une efficacité maximale, les équipes transdisciplinaires doivent utiliser les données probantes pour concevoir, mettre en œuvre et évaluer les interventions. La collaboration entre les acteurs est également nécessaire pour éliminer les obstacles structurels et systémiques au succès de la prévention de la violence.

 

En somme, avec des méthodes concrètes de promotion de la sécurité dans les établissements d’enseignement primaire et secondaire, cet ouvrage permettra aux enseignants, conseillers, administrateurs et autres partenaires de l’école de mieux comprendre les domaines d’intérêt commun et d’apprendre à travailler plus efficacement ensemble.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation