Retour au répertoire

Authoritative school climate, aggression toward teachers, and teacher distress in middle school /Climat scolaire autoritaire, agression envers les enseignants et détresse des enseignants au début du secondaire

Référence

Berg, J. K. et Cornell, D. (2016). Authoritative school climate, aggression toward teachers, and teacher distress in middle school. School Psychology Quarterly, 31(1), 122-139.

RÉSUMÉ

Le but de cette recherche est de comprendre l’expérience du personnel enseignant quant aux agressions subies par les élèves et leur sentiment de sécurité dans l’école et de savoir comment un climat scolaire plus autoritaire peut aider à diminuer la prévalence de la détresse de ces enseignants. Ce sont donc 389 enseignantes et enseignants de 7e et 8e année aux États-Unis (Virginie) qui ont participé à l’étude. Tous leurs élèves pouvaient participer à l’étude et ce sont donc 84,8% des élèves qui l’ont fait. C’est par l’entremise d’un questionnaire en ligne que le personnel enseignant a rempli une mesure de l’agression subie par les élèves (verbale et physique durant l’année scolaire) et de la détresse vécue suite à ces agressions. Les élèves devaient quant à eux répondre à une mesure de leur perception d’un climat scolaire plus autoritaire dans l’école (authoritative school climate), du support et du respect des membres du personnel et de leur envie de demander de l’aide aux adultes de l’école. Finalement, un système interne de compilation des infractions rapportées par le personnel enseignant par rapport aux élèves a été utilisé pour faire état des infractions disciplinaires sérieuses (ex : offense contre le personnel, défi de l’autorité, insubordination mineure, dérangement en classe ou dans l’école). Les résultats révèlent premièrement que ce sont 6% du personnel enseignant qui affirme être victimes de violence physique de la part des élèves, les enseignantes rapportent aussi plus de violence verbale et disent se sentir moins en sécurité et plus en détresse suite à ces agressions, comparativement aux enseignants. De plus, le personnel enseignant avec plus d’expérience rapporte moins d’agression de la part des élèves, mais a un niveau de détresse suite à ces évènements qui est plus élevé que celui de leurs collègues moins expérimentés. Ensuite, il est mentionné dans les résultats de cette étude que dans les écoles ayant un climat plus autoritaire, le personnel enseignant vit moins d’agression de la part des élèves, se sent plus en sécurité et dit ressentir moins de détresse suite à cette victimisation, et ce, peu importe leurs caractéristiques et celles de l’école. Finalement, cette étude suggère aussi que le niveau de victimisation des enseignants joue le rôle de médiateur dans l’association entre la perception d’un climat autoritaire et le niveau de détresse du personnel enseignant, ces résultats pointant donc vers un rôle potentiellement protecteur du climat autoritaire pour les enseignants. Ainsi, un climat scolaire structuré et supportant pourrait réduire les agressions vécues par le personnel enseignant de la part des élèves et réduire leur niveau de stress.

 

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation