Retour au répertoire

Les relations entre milieu social, climat scolaire et réussite scolaire en Israël.

Référence

Berkowitz, R., Glickman, H., Benbenishty, R., Ben-Artzi, E., Raz, T., Lipshtadt, N. et Astor, R. A. (2015). Les relations entre milieu social, climat scolaire et réussite scolaire en Israël. Éducation et Formations, 88-89, 123-144.

RÉSUMÉ

Cette étude vise à développer une évaluation plus fiable et complète du rôle du climat scolaire dans la relation entre le milieu social de l’élève, celui de l’école et la réussite scolaire. Ainsi, les chercheurs ont évalué trois types de relations entre ces variables. Premièrement, les chercheurs ont évalué si le climat de l’école a une influence complémentaire sur les performances académiques par rapport au milieu social (modèle de compensation). Par la suite, ils ont testé si le milieu social de l’école influe sur son climat scolaire, qui influence à son tour la réussite scolaire (modèle de médiation) et finalement si la relation entre le milieu social et les performances académiques diffère selon les écoles (modèle de modération).

 

Une approche multiniveaux combinant le « micro » (au sein des écoles, ou « niveau élève ») et le « macro » (entre écoles, ou « niveau école ») a été utilisée auprès d’une clientèle d’élèves israéliens d’écoles hébraïques de la 5e et de la 8e année (n = 53 946) répartis dans 902 écoles. La réussite scolaire est mesurée à l’aide des résultats aux tests de mathématiques. Le climat scolaire fait référence à la qualité des relations élèves-enseignants, aux comportements à risque observés parmi les pairs ainsi qu’à la violence scolaire (formes directes, indirectes et perception de protection). Finalement, le milieu social a été déterminé en fonction d’un indice de difficulté sociale (niveau d’éducation des parents, quartier de résidence, revenu, pays d’origine, immigration).

 

Les résultats suggèrent que le climat de l’école joue un rôle important dans les résultats scolaires, indépendamment du milieu social de l’élève et de son école. Le climat scolaire a un effet de compensation sur les performances académiques, à la fois aux niveaux de l’école et de l’élève. Le climat scolaire modère aussi la relation entre les performances et le milieu social des élèves. En revanche, l’effet de médiation du climat de l’école sur la relation entre le milieu social et la réussite scolaire n’est pas confirmé. Bref, les résultats suggèrent que le climat de l’école contribue positivement à la réussite des élèves, indépendamment de leur statut socioéconomique, et donc pourrait compenser (jusqu’à un certain point) l’influence négative d’un milieu social défavorisé. Ils mettent aussi en évidence l’importance d’améliorer le climat des écoles, particulièrement celles accueillant des élèves plus défavorisés, afin de faire progresser l’égalité des chances de réussite et de diplomation.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation