Retour au répertoire

Assessing the Association Between Observed School Disorganization and School Violence: Implications for School Climate Interventions / Évaluer l’association entre l’observation d’indices de désordre scolaire et la violence à l’école: implication pour l’intervention sur le climat scolaire.

Référence

Lindstrom Johnson, S., Waasdorp, T. E., Cash, A. H., Debnam, K. J., Milam, A. J. et Bradshaw, C.

P. (2016, Avril). Assessing the Association Between Observed School Disorganization and

School Violence: Implications for School Climate Interventions. Psychology of Violence. Advance

online publication. http://dx.doi.org/10.1037/vio0000045

RÉSUMÉ

Cette étude vise à comprendre comment les indicateurs de climat scolaire observés sont associés avec le niveau de violence chez les élèves, et si l’association entre ces indicateurs et le niveau de violence s’opèrent à travers la perception des élèves du climat scolaire (ex. : délinquance, règles et conséquences, et confort physique). Pour ce faire, les auteurs ont utilisé une analyse de médiation multiniveaux comprenant la désorganisation physique et sociale, le niveau de violence chez les élèves et la perception du climat scolaire. L’hypothèse de départ est que les indices de désordre de l’environnement scolaire augmenteraient le taux de violence via la diminution de la perception positive du climat scolaire.

Les sujets proviennent de 58 écoles secondaires du Maryland avec un taux moyen de minorité ethnique de 45.65% (SD_25.5) et un taux d’inscription de 1 357.13 d’élèves par école (SD_481.1). En moyenne, 25.4 classes ont participé à l’étude dans chaque école. Un total de 28 592 adolescents de la 9e à la 12e année (50% hommes) ont rempli les questionnaires de l’étude.

Les données ont été amassées par le biais d’observations (School Assessment for Environmental Typology de Bradshaw, Milam, Furr-Holden, & Lindstrom Johnson, 2015, et The Assessing School Settings: Interactions of Students and Teachers de Rusby, Taylor, & Milchak, 2001) et de questionnaires (MDS3 School Climate Survey). La violence a été mesurée à l’aide d’items sur la perpétration de violence (apporter une arme à l’école, se battre, et intimider).

 

Les résultats supportent qu’il existe un effet indirect entre les marqueurs de désorganisation de l’environnement et le niveau de violence chez les élèves. Plus spécifiquement, la qualité de l’éclairage des lieux est reliée au taux de violence par la perception des règles et des conséquences et par le confort physique. De plus, les comportements négatifs observés sont liés à la violence chez les élèves par la perception des règles et des conséquences. Les observations de désordre scolaire ne sont pas associées à une augmentation de la violence des élèves. Ce résultat pourrait s’expliquer par le fait que, dans la présente étude, les mesures objectives de désordre évaluées par les adultes ne reflètent pas la perception du désordre des élèves.

 

Enfin, cette étude suggère que le comportement des élèves puisse être étroitement lié à leur perception de règles et des conséquences et que malgré que l’environnement physique contribue à la perception du climat scolaire par les élèves, c’est en fait cette perception qui est associée au niveau de violence perpétrée par les élèves. 

Axe
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation