Retour au répertoire

Reducing disruptive behaviours and improving learning climates with class-wide positive behaviour support in middle schools / Réduire les comportements dérangeants et améliorer les climats d'apprentissage en supportant les comportements positifs en classe au début du secondaire.

Référence

Närhi, Kiiski, Peitso et Savolainen (2015). Reducing disruptive behaviours and improving learning climates with class-wide positive behaviour support in middle schools. European Journal of Special Needs Education, 30(2), 274-285.

RÉSUMÉ

Les comportements dérangeants en classe peuvent nuire à l’apprentissage des élèves présents et causent aussi du stress chez les enseignants. Afin de réduire ces comportements perturbateurs, la recherche suggère de se baser sur cinq pratiques en gestion de classe, soit : 1) maximiser la structure et la prédictibilité en classe, 2) donner des attentes claires au niveau des comportements et des rétroactions sur ces attentes, 3) engager les élèves dans leurs apprentissages, 4) souligner les comportements appropriés, 5) signaler les comportements inappropriés. La plupart des interventions ont été élaborées pour les élèves du primaire alors que les problèmes de comportement semblent plus présents au début du secondaire (middle school). Cette étude pilote d’une durée de deux mois utilisant un devis pré-post test évalue les effets d’une intervention au niveau de la classe sur le climat d’apprentissage et les comportements dérangeants, évalués par les élèves et les enseignants. Le stress vécu par les enseignants ainsi que le temps nécessaire pour obtenir et maintenir un climat d’apprentissage positif dans les classes ont été évalués. Les interventions étaient basées sur les attentes claires quant aux comportements attendus et sur le support positif offert aux élèves au niveau des comportements. Au besoin, une action rapide en cas de haut niveau de comportements dérangeants pouvait être prise. Les interventions en classe étaient réalisées par les enseignants et des rencontres mensuelles pour du soutien leur étaient proposées. Les analyses ont donc été réalisées auprès des enseignants et élèves de 28 classes à l’aide d’un questionnaire mesurant le changement perçu en classe. Les résultats suggèrent une grande amélioration au niveau du climat d’apprentissage en classe ainsi qu’une diminution significative du stress et de la pression chez les enseignants. Plusieurs limites sont toutefois à noter, comme l’absence d’un groupe contrôle qui restreint les conclusions émises quant au changement réel produit par l’intervention vécue en classe.

Axe
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation