Retour au répertoire

Physical and nonphysical bullying victimization of academically oriented students : The role of gender and school type. / Victimisation physique et non-physique des élèves orientés vers les études : le rôle du genre et du type d’école.

Référence

Lehman, B. (2015). Physical and nonphysical bullying victimization of academically oriented students : The role of gender and school type. American Journal of Education, 122, 133-159.

 

RÉSUMÉ

Les facteurs de risque liés à la victimisation par les pairs sont nombreux, mais très peu de recherches ont porté sur les facteurs liés à l’attitude des élèves face à leurs études. Cette recherche est établie sur la base de trois hypothèses de recherche liant le genre, la victimisation, la propension à la performance scolaire et le niveau socioéconomique. Le Education Longitudinal Study (ELS) de 2002 constitue la source des données nationalement représentative de cette recherche. Les élèves de la deuxième secondaire ont été interrogés (n = 13 150) sur leurs attitudes et leurs efforts face aux études, leurs activités scolaires et leur expérience de victimisation. Des indicateurs de réussite scolaire fournis par les établissements scolaires ont aussi été pairés aux questionnaires des élèves. Les résultats de cette recherche suggèrent que le fait d’être un garçon ayant une moyenne générale élevée, ainsi que le fait d’être un garçon qui passe davantage de temps à effectuer ses devoirs augmentent le risque de victimisation par les pairs, que ce soit de forme générale ou physique. De plus, dans les écoles ayant un niveau socioéconomique plus faible, la victimisation serait davantage sous forme physique.

Axe
Axe 1 : Les individus concernés par le phénomène,
Axe 2 : Le milieu scolaire et son organisation